CCFD-Terre Solidaire

Retour liste

CCFD-Terre Solidaire
Maison Saint-Pierre
Avenue de Saint Pierre

12000 Rodez

Tél. 0565428917

 Villefranche de Rouergue, Bouge ta planète, 22 mars 2014  Villefranche de Rouergue, Bouge ta planète, 22 mars 2014   Rodez, place des Rutènes, 28 novembre 2015 Rodez, place des Rutènes, 28 novembre 2015

Descriptif

Le CCFD-Terre Solidaire (Comité catholique contre la faim et pour le développement) créé il y a plus de 50 ans à la demande des évêques de France et des mouvements d'action catholique, travaille à lutter contre les causes structurelles de la faim et des inégalités dans le monde. Il allie le soutien à des projets de développement dans les pays du sud, à des actions en France pour sensibiliser et pour convaincre les décideurs d'agir sur les causes du mal développement.

Le CCFD-Terre Solidaire est signe, pour le monde et pour notre Église, et nous aide à porter la Bonne Nouvelle aux périphéries.

Nous sommes 11.000 bénévoles motivés par la certitude que les injustices de ce monde ne sont pas une fatalité et qu'il revient à chacun de se mobiliser si nous voulons une terre juste et solidaire, où prévaut la dignité de l'Homme. A tous, la question est posée : "qu'as-tu fait de ton frère ?"

Le CCFD-Terre Solidaire utilise trois leviers d'action pour répondre à la question et accomplir sa mission :

- Le partenariat : Agir avec des acteurs de développement dans les territoires. Les soutiens apportés s'adressent exclusivement à des acteurs "collectifs" (pas à des particuliers) dans le respect de la souveraineté du partenaire.

- L'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale : Promouvoir un développement intégral de la personne, découvrir les réalités du monde, interroger nos modes de consommation. Pour permettre à tous de vivre dignement.

- Le Plaidoyer : Porter des propositions auprès des citoyens pour qu'ils se les approprient et les porter auprès des décideurs locaux, nationaux ou internationaux afin d'obtenir un changement des politiques.

A visiter, notre blog régional... et pour en savoir plus... notre site national.

Je souhaite faire un don au CCFD-Terre Solidaire.


Informations pratiques et contacts

COP 21 : échec ou succès ?

Nous venons de vivre une période de forte mobilisation citoyenne autour de la fameuse conférence des parties qui s’achève à Paris le 12 décembre. Avant de se faire un point de vue éclairé à la lumière des spécialistes et au regard des attentes des ONG sur les avancées véritables de l’accord signé à Paris, revenons sur un certain nombre d’actions vécues en Aveyron, véritables signes d’espérance.

Tout d’abord la création de « la coalition climat 21 Aveyron» à l’image de la grande coalition nationale. Issus de cultures et de milieux différents, certains aguerris depuis longtemps à la lutte et aux revendications politiques, d’autres plus novices en la matière. Certains misant d’emblée sur un échec, les autres beaucoup plus optimistes. Le premier succès est certainement le respect réciproque qui a prévalu dans les relations entre les participants. Le souci de mettre en avant « la coalition climat » et non pas telle ou telle entité particulière. Alors que la grande marche pour le climat qui s’apprêtait à mobiliser un monde fou à Rodez le 28 novembre était interdite, il a fallu se retrouver et décider d’une autre forme d’action respectant les consignes nationales. Entre ceux qui déjà dénonçaient un Etat policier et ceux qui prudemment voulaient en rester là, il a fallu trouver un compromis, rédiger un article à la presse qui convienne à chacun.

Et même si quelques drapeaux détonaient un peu dans le rassemblement citoyen du samedi 28 novembre sur l’Esplanade des ruthènes à Rodez, c’est unis et plein d’enthousiasme que nous avons tous repris en chœur la chanson élaborée pour l’occasion en formant une grande chaîne humaine.

Poursuivre l’action pour notre planète

Le deuxième succès est bien sûr la certitude que cette mobilisation citoyenne ne doit pas s’arrêter au soir du 12 décembre. Dès le 28 novembre nous avons imaginé les suites à donner à notre action. Trois fois nous avons interrogé la population de Rodez, un mercredi carrefour Saint-Étienne, une autre fois devant le centre social de Saint-Éloi et encore lors d’un vin chaud organisé par la mairie devant le centre social de Gourgan. Les personnes répondaient à la question « urgence climatique, une urgence pour vous ? » Au fur et à mesure les réponses apparaissaient écrites sur des feuilles accrochées à un fil tendu pour être lues par les passants.

En général les gens se sentent concernés, « tous responsables » : « Il faut avoir des actes en accord avec nos idées. » Cette prise de conscience passe par « des petits gestes quotidiens » qui vont « changer nos modes de consommation » : de l’alimentation (« moins de viande », « produits locaux »), aux modes de déplacement (« moins de voiture », « covoiturage », « vélo », « transports en commun ») à « la lutte contre le gaspillage » (les cantines scolaires montrées du doigt) et « les économies d’énergie ». Beaucoup ressentent eux-mêmes ce changement climatique comme ce monsieur qui rappelle les moins 20° sur les chantiers dans les années 70. Certains dénoncent « la société de consommation et ces produits qui ne durent pas ». « Est-on prêt à renoncer à un confort égoïste et irresponsable ? »

La coalition climat aveyronnaise n’a pas fini de mobiliser. Elle doit se retrouver pour analyser l’accord final du 12 décembre.

Le CCFD-Terre Solidaire très engagé au niveau national dans les négociations aux côté des autres ONG défendait la notion de justice climatique pour que les populations du Sud déjà victimes ne soient pas en plus les payeurs dans l’accord final.

En Aveyron le CCFD-Terre Solidaire a réalisé des actions spécifiques. A Espalion, une belle soirée d’information et de réflexion à laquelle participaient deux témoins qui présentaient leurs modèles de transition écologique (« permaculture » et méthanisation). A Saint-Affrique une soirée « jeûne pour le climat » a rassemblé une vingtaine de participants et de beaux échanges. D’autres projets mûrissent.

Bouge ta Planète n’est pas en reste : le 12 mars, les jeunes s’enracineront dans l’encyclique Laudato si’ pour réfléchir et agir pour la sauvegarde de notre maison commune.

Les réflexions et les réponses à apporter au changement climatique ne s’arrêtent pas au 12 décembre 2015. Nous devons tous continuer à nous mobiliser à l’échelon individuel, collectif, national et au-delà. Le CCFD-Terre Solidaire avec ses partenaires du Sud parle de mobilisation citoyenne pour une transformation sociale. Vous pouvez prendre contact avec la délégation diocésaine ou avec une équipe locale de doyenné si vous voulez agir à nos côtés.

Isabelle Viard, présidente de la délégation aveyronnaise du CCFD-Terre Solidaire.


Pour aller plus loin : Habiter autrement la création (Lire la suite...)

Télécharger Habiter autrement la création au format PDF

Localisation