Le blog du Synode

Logo Synode 2015 2016

Pour avancer ensemble…

Nous donnons une nouvelle fois visage à l’Eglise diocésaine que nous sommes. Eglise que le Christ rassemble, façonne, nourrit de sa Parole pour qu’elle témoigne de l’amour de Dieu aux hommes et aux femmes, aux jeunes et aux enfants de notre temps, sur cette terre du Rouergue où il nous est donné d’habiter, de vivre, de travailler.

Nous sommes présents aujourd’hui pour ouvrir une étape importante, temps de synode, de « marche ensemble », pour nous remettre devant le don qui nous est fait, la responsabilité confiée, la mission qui nous échoit.

Nous allons nous mettre, nous remettre en marche…  pour tendre pendant ces deux années à être davantage à l’écoute de l’Esprit. L’Esprit de Dieu, l’Esprit de Jésus, l’Esprit du Père et du Fils. L’Esprit qui est le fruit de la tendresse du Père et de la réponse du Fils. Lui qui est source de paix, qui nous donne d’accueillir le mystère de Dieu… qui nous fortifie dans notre réponse comme disciple de Jésus. Cet Esprit compagnon, guide, qui nous ouvre à la sagesse qui sort de la bouche du Très-haut.

Pour chacune,  pour chacun, et aussi pour nos communautés, il y a ce que nous pouvons connaître de dispersion, d’inquiétude, de fatigue… Tant d’éléments pourraient nous faire dire « à quoi bon »… dans notre travail, dans notre lien conjugal, dans l’accompagnement de nos enfants, dans nos engagements associatifs… et aussi dans la vie de nos communautés, notre façon d’y prendre notre part, de lui donner visage, de la servir.

Nous le savons bien, les temps sont rudes pour beaucoup autour de nous et pour nous aussi… Nous sommes là aussi avec nos diversités, parfois méconnues, parfois difficiles à reconnaître et à prendre en compte.

Mais en ce jour nous sommes là, rassemblés pour accueillir ce que nous ne pouvons pas nous donner à nous-mêmes, accueillir l’Esprit… L’Esprit qui vient nous combler de ce que parfois nous n’osons plus désirer ; l’Esprit qui nous ouvre à l’intelligence profonde du Christ ; l’Esprit qui fait de nous des disciples – ceux qui désormais partagent la vie de Jésus – et des missionnaires  - lui seul pouvant donner à notre témoignage sa véritable force.

En ce jour nous sommes là, pour entendre plus profondément cette invitation à être disciples et missionnaires pour notre temps et pour les lieux où nous vivons.

Disciples de Jésus… Nous nous sommes laissé rencontrer par Lui, toucher par sa parole. Nous essayons de faire de notre vie une réponse. Nous savons bien que cette réponse est fragile, incomplète… mais nous nous attachons à la donner. Et nous savons qu’elle nous entraîne à communiquer, à témoigner,  à être missionnaires.

Disciples de Jésus pour la mission, cela se vit et ne peut se vivre que dans la conversion.  Aujourd’hui le Seigneur nous offre, offre à notre Eglise, un temps de grâce particulier pour nous mettre à l’écoute de sa parole et de son appel, et nous laisser éclairer dans la réponse à donner pour les temps qui sont les nôtres.

J’ai encore beaucoup de choses à vous dire… Quand il viendra, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. Lui me glorifiera, Il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître. (Jean 16, 13-14)

Depuis qu’il préside à la communion entre nos Églises le Pape François nous invite résolument et avec une réelle force de conviction à la conversion et à la vie. Il suffit pour cela de revenir à son grand texte qu’est l’Exhortation apostolique « Evangelii Gaudium » quand il nous invite à  « scruter les signes des temps, écouter ce que l’Esprit dit aux Eglises, discerner ce que l’Esprit fait dans ce temps qui est le nôtre.

Cette conversion du « disciple missionnaire » s’enracine dans l’accueil de la Parole de Dieu et la prière. Elle commence pour tous par la rencontre personnelle avec le Christ, elle doit se vivre au sein des communautés, elle concerne notre Eglise diocésaine…

Mon invitation à entrer en Synode est donc fortement appuyée ou suscitée par l’interpellation du Pape François. C’est pour répondre à cette triple convocation personnelle, communautaire, ecclésiale… que nous nous engageons dans la célébration du synode, que nous poursuivons notre « marche ensemble ». Que chacun se sente invité… que chacun n’hésite pas à appeler. Il n’est personne que cette invitation ne puisse rejoindre si elle est véritablement relais de l’appel de notre Dieu.

Le Seigneur nous aime, il aime notre monde, il veut pour les hommes et les femmes la Vie, et la vie en abondance. Que ce temps offert nous donne de l’accueillir avec plus de profondeur et de vérité pour en être les témoins heureux et confiants.

Nous sommes à Ceignac, en ce lieu où Marie nous est proche. Présente auprès de son Fils, auprès des disciples, qu’elle nous donne d’accueillir son invitation confiante : « Faites tout ce qu’il vous dira ».

François Fonlupt, évêque de Rodez et de Vabres, lancement du Synode à Ceignac, le 24 mai 2015