Loi bioéthique :

La Conférence des évêques de France présente sa position

Le 18 juillet 2019, le Conseil d’État, saisi par le gouvernement, a validé le projet de loi relatif à la bioéthique. Présenté en Conseil des ministres le 24 juillet 2019, il sera soumis au Parlement pour un vote prévu en octobre 2019. Le projet de loi prévoit notamment d’étendre l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

À cette occasion, la Conférence des évêques de France a livré ses positions lors d’un événement au Collège des Bernardins (Paris) le lundi 16 septembre à 18h30, en présence de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, responsable du groupe de travail sur la bioéthique, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la CEF et Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

Discours d'ouverture de Mgr Éric de Moulins-Beaufort

« Nous sommes inquiets, c’est pourquoi nous parlons ce soir..." (lire la suite)

Discours de clôture de Mgr Éric de Moulins-Beaufort

« Nous sommes inquiets, c’est pourquoi nous parlons ce soir..." (lire la suite)

Pour aller plus loin...

Bioéthique : quel monde voulons-nous ?

Mgr Pierre d’Ornellas, groupe bioéthique de la Conférence des évêques de France

Ce livre propose une réflexion simple et précise au moment des débats relatifs à la loi de bioéthique.

Le « modèle français de bioéthique » repose sur la dignité humaine. Il se construit en référant toute avancée scientifique et tout désir à une donnée stable : l’être humain. Celui-ci nous est donné comme un bien précieux à sauvegarder avec autant de détermination que celle que nous déployons pour protéger la planète qui nous accueille. « Tout est lié », proclame le pape François dans Laudato Si’.

Face aux techniques toujours plus sophistiquées et de plus en plus mises à la portée de tous, la bioéthique nous pose ces redoutables questions : Comment recevoir l’être humain comme un bien qui nous précède, de la même manière que nous avons à recevoir la planète dont les écosystèmes sont si précieux pour notre vie ? Comment protéger l’Homme en comprenant qu’il n’est pas transformable à volonté sous peine de lui nuire ? Comment mieux l’estimer, en particulier le plus fragile, et construire ensemble notre « fraternité » ? Voilà de beaux enjeux d’humanité !

Sur le projet de loi, ces pages montrent les inégalités créées vis-à-vis des enfants ainsi que les contradictions qui le traversent. Elles indiquent aussi la grandeur de l’ethique, source d’espérance.

Les auteurs du livre :
Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes,
Mgr Pierre-Antoine Bozo, évêque de Limoges,
Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes,
Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio,
Mgr Hervé Gasselin, évêque d’Angoulême,
Mgr Vincent Jordy, évêque de Saint-Claude,
Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre,
Père Brice de Malherbe, diocèse de Paris, du Collège des Bernardins,
Père Bruno Saintôt, jésuite, du Centre Sèvres

 

Mgr Éric de Moulins-Beaufort,
le 16 septembre au collège des Bernardins

 

 

 

 

Mgr Pierre d'Ornellas présente le livre au micro de RCF

La dignité de la procréation

A l’approche de l’ouverture du débat parlementaire en vue de la révision de la loi bioéthique, alors que l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques va publier son rapport et que le Comité Consultatif National d’Ethique va donner son Avis, l’Eglise de France explique sa position sur l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP).

Dans une Déclaration signée par tous les évêques de France : « La dignité de la procréation » (coédition, Cerf, Bayard, Mame), l’Église catholique rappelle la valeur de la procréation : acte profondément et spécifiquement humain dont la manipulation entamerait gravement la valeur de fraternité qui fonde le pacte social en notre société.

Télécharger la synthèse ICI.

Le texte intégral est disponible à l'accueil de l'évêché de Rodez.