Le blog du Synode

Logo Synode 2015 2016

Pour que les hommes aient la vie...

Bâtir ensemble l’Église de demain.

Le projet ambitieux du synode nécessite une organisation et un cadre. Trois questions à Philippe Saigne-Vialleix, secrétaire général du synode.

Qu’est-ce qui, selon vous, décrit le mieux le secrétariat général ?

Ph. Saigne-Vialleix : Le secrétariat général, c’est d’abord s’inscrit dans une dynamique de travail d’équipe d’abord entre membres du secrétariat, avec des personnalités diverses et une méthode de travail qui permet l’expression de chacun, l’écoute et les échanges constructifs. Cette dynamique se prolonge aussi dans le travail avec les diverses commissions constituées, qui mettent en œuvre les orientations que nous proposons.

Nous mettons particulièrement l’accent sur la nécessité d’évoluer avec un réel esprit d’ouverture dans tous les domaines, avec en permanence la volonté de s’adresser au plus grand nombre.

Qu’attendez-vous des équipes synodales ?

Nous souhaitons aussi que cet esprit d’ouverture préside à la composition de chaque équipe synodale : pendant une année, ces équipes vont réfléchir selon un parcours qui leur est proposé et seront forces de propositions. Il nous semble indispensable qu’au sein d’une même équipe puissent se rassembler des personnes de toutes générations,  de tous profils, tant des baptisés fortement engagés dans la vie de l’Église, que des catholiques croyants, certes, mais peu ou pas pratiquants.

Concrètement, quels moyens le secrétariat général met-il en place ?

Nous avons pris le parti d’utiliser des moyens de communication divers et variés : certains documents seront, tout au long du synode, édités sur papier. C’est déjà le cas du petit dépliant diffusé à 30.000 exemplaires lors des célébrations de Pâques dans tout le diocèse.  Ce sera aussi le cas du carnet de route que recevra chaque équipe. Nous utiliserons aussi des supports virtuels (internet, réseaux sociaux) qui permettront de partager divers documents, des vidéos, mais aussi des liens vers des sites liés aux thèmes développés au cours du synode.

Nous voulons absolument favoriser toute expression, toute proposition pour contribuer à l’évolution de notre Église diocésaine. Pour permettre aux équipes de restituer le fruit de leur réflexion, nous leur proposerons un modèle de document de synthèse. Elles le complèteront et le renverront au secrétariat (Lucie Depreux) pour qu’il vienne nourrir les travaux ultérieurs de l’assemblée synodale.

En conclusion ?

Prenons le chemin, avec l’Église que nous sommes aujourd’hui, pour bâtir ensemble l’Église de demain.

Propos recueillis par Pascal Fournier