JMMR

Journée mondiale du migrant et du réfugié

JMMR

JMMR

Dimanche 14 janvier 2018

  • Le matin : messes dans les paroisses
  • 12h30 : repas partagé à la maison SaintPierre à Rodez
  • 14h30 : après-midi d'échange et de fête à la maison Saint-Pierre à Rodez

JMMR

Contact

Pastorale des migrants

Danyèle RÉGIS

Maison diocésaine Saint-Pierre
Avenue de Saint-Pierre
12000 RODEZ
midaregis@yahoo.fr
06 08 30 80 38

JMMR

Extraits du message du pape pour la journée mondiale du migrant et du réfugié

L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu. (Lv 19, 34).

J’ai exprimé à maintes reprises une préoccupation spéciale concernant la triste situation de nombreux migrants et réfugiés qui fuient les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles et la pauvreté. (…) Tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque accueilli ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43). Le Sei­gneur confie à l’amour maternel de l’Église tout être humain contraint à quitter sa propre patrie à la recherche d’un avenir meil­leur. (…) Notre réponse commune pourrait s’articuler autour de quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer.

JMMR

Protéger

se décline en toute une série d’actions pour la défense des droits et de la dignité des migrants ainsi que des réfugiés (…). Cette protection commence dans le pays d’origine (…) et devrait se poursuivre (…) dans le pays d’immigration, en assurant aux migrants (…) un accès équitable à la justice, la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires personnels, la garantie d’une subsistance minimum vitale, (…) la liberté de mouvement dans le pays d’accueil, la possibilité de travailler. (…). Pour la protection des mineurs migrants, il faut leur éviter toute forme de détention en raison de leur statut migratoire, tandis qu’on doit leur assurer l’accès régulier à l’instruction primaire et secondaire. (…).Le statut migratoire ne devrait pas limiter l’ac­cès à l’assistance sanitaire nationale et aux systèmes de pension.

JMMR

Accueillir 

signifie avant tout offrir aux migrants et aux réfugiés de plus grandes possibilités d’entrée sûre et légale dans les pays de destination, (…) un engage­ment concret pour que soit étendu et simplifié l’octroi de visas humanitaires et pour le regroupement familial, (…) des corridors humanitaires pour les réfugiés les plus vulnérables. (…). Les expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés ne constituent pas une solution adéquate. (…) Je souligne l’importance d’offrir aux migrants et aux réfugiés un premier accueil approprié et digne (…) pour que leur soient garantis la sécurité personnelle et l’ac­cès aux services élémentaires (…) et des solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation.

JMMR

Promouvoir

veut dire essentiellement œuvrer afin que tous les migrants et les réfugiés ainsi que les communautés qui les accueillent soient mis en condition de se réaliser en tant que personnes (…) en garantissant à tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse, (…) l’insertion so­cio-professionnelle, garantissant à tous (…) la possibilité de travailler, des parcours de formation linguistique et de citoyenneté active. (…) Dans le contexte de migra­tion, l’intégrité de la famille doit être toujours promue, en favorisant le regroupement familial sans jamais le soumettre à des ca­pacités économiques. (…) En termes de coopération internationale et d’assistance humanitaire, je souhaite que dans la distri­bution de ces aides, soient pris en compte les besoins des pays en développement qui reçoivent d’importants flux de réfugiés et de migrants

JMMR

Intégrer

se place sur le plan des opportunités d’enrichissement interculturel général du fait de la présence de migrants et de réfugiés. L’intégration n’est pas "une assimilation, qui conduit à supprimer ou à oublier sa propre identité culturelle. Le contact avec l’autre amène plutôt à en découvrir le ‘secret’, à s’ouvrir à lui pour en accueillir les aspects valables (…) comme un reflet des dons multiformes de Dieu aux hommes" (Jean-Paul II). (…) Favoriser la culture de la rencontre, en multi­pliant les opportunités d’échange interculturel, (…) en diffusant les ‘‘bonnes pratiques’’ d’intégration. (…) Pour les étrangers for­cés à quitter le pays d’immigration à cause de crises humanitaires, (…) que leur soient assurés une assistance adéquate pour le rapatriement et des programmes de réintégration professionnelle dans leur pays d’origine.

JMMR

 

Ségalaccueil (Baraqueville)

 

"La différence de culture, de façon d’être peut rendre délicat l’accompagnement des migrants. Mais lorsqu’une famille se retrouve à la rue, il n’y a pas de question à se poser, mais un toit et de la nourriture à trouver."

 

 

JMMR

 

 

Jamais sans toit (Decazeville)

 

"Protéger des migrants déboutés du droit d’asile, qu’ils soient ou non menacés d’expulsion, c’est leur offrir encouragement et soutien moral, leur éviter tout acte contre la loi (travail au noir, conduite sans permis) ou contre eux-mêmes."

 

 

JMMR

 

Pastorale des migrants (Villefranche de Rgue)

 

"Chaque fête donne l’occasion à chacun d’expri­mer ses talents, notamment musicaux. Certains font la cuisine, d’autres aident à réhabiliter un local. Autant d’échanges qui favorisent le res­pect mutuel."

 

JMMR

 

 

 

Solidarité (Onet-le-château)

"L’intégration d’une famille de migrants passe aussi par celle des enfants, soutenus dans leur scolarité (profs bénévoles, remise de diplôme) et leurs activités sportives, jusqu’à l’excellence. Participer à une chorale locale aide également."